Le lieutenant Alonzo Hersford Cushing devrait (enfin) recevoir la Medal of Honor

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui nous allons traiter de l’actualité.

Un peu plus de 150 ans après sa mort, le lieutenant Alonzo Hersford Cushing pourrait enfin se voir attribuer la Medal of Honor pour sa dévotion héroïque – et mortelle – lors de la bataille de Gettysburg.

Le 20 décembre 2013, l’Associated Press rapportait que le Sénat américain venait d’adopter une loi prévoyant la nomination du jeune officier nordiste – et de cinq autres soldats américains ayant servi dans d’autres guerres – à la réception de la plus haute distinction militaire américaine.[1] Il appartient maintenant au Président Obama de signer cette loi. Ensuite le Département de la Défense devra encore soumettre officiellement une recommandation au Président et celui-ci devra l’approuver pour que Cushing entre dans le Panthéon des héros de l’histoire américaine. Mais pourquoi faut-il une loi pour cela? En théorie, la législation américaine actuelle en la matière prévoit que pour recevoir la Medal of Honor, un candidat doit être nominé dans les deux ans suivant son acte de bravoure et se voir attribuer la médaille dans les trois ans. Mais il existe une possibilité pour que celle-ci soit attribuée après ces délais: il faut que le Congrès le décide via une loi. Pour les défenseur de la mémoire du lieutenant Cushing, le travail n’est guère terminé mais il ne fait nul doute qu’une grande victoire vient d’être acquise.

Lors de la charge de Pickett sur Cemetery Ridge au cours de la troisième journée de la bataille de Gettysburg, le lieutenant Cushing, diplômé de West Point, commandait la batterie A du 4th Artillery Regiment de l’armée américaine. Au cours du célèbre duel d’artillerie, il fut blessé à deux reprises par des éclats d’obus, une fois à l’épaule droite et une seconde fois au ventre, un shrapnell lui ayant ouvert l’abdomen. Mais malgré la douleur, Cushing refusa de se faire évacuer, exigeant qu’on le laisse aux commandes de ses hommes. Ceux-ci n’étaient plus très nombreux lorsque l’artillerie sudiste se tut après deux heures de bombardement. Sur les 6 canons et 110 hommes qu’il commandait, il ne lui restait que 2 pièces d’artillerie et une poignée de soldats. Ses blessures étaient telles qu’il n’était même plus en mesure de crier ses ordres dans le vacarme ambiant. Ce fut donc le sergent Frederick Fuger qui prit le commandement à sa place. Celui-ci aussi se fit remarquer par son courage en cette journée mais à la différence de Cushing, il fut reconnu de son vivant et se vit remettre la Medal of Honor. Alors que la charge sudiste atteignit la ligne défensive fédérale, Cushing fut finalement atteint d’une balle juste en dessous du nez et mourut sur le coup, il avait 22 ans. C’est son obstination à vouloir rester avec ses hommes, à faire face à l’ennemi malgré ses blessures mortelles qui lui valut le dévouement de quelques passionnés qui défendirent son cas auprès du Congrès pendant de nombreuses

Addendum: Le 6 novembre 2014, le Président Obama a finalement accordé la Medal of Honor au Lieutenant Cushing lors d’une cérémonie organisée à la Maison Blanche en présence de l’un de ses descendants.

Sans titre

Le lieutenant Alonzo Hersford Cushing photographié en 1862

« Faithfull in the death » – inscription se trouvant sur la tombe du lieutenant Cushing au West Point Cemetery.


[1] Dinesh RAMDE, Federal bill could help Civil War soldier from Wisconsin receive highest military honor, StarTribune, 20 décembre 2013. http://www.startribune.com/236729301.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s