Rebel Soldier

Il y a quelques semaines, alors que j’écoutais une radio américaine, j’ai entendu une chanson de Waylon Jennings qui m’a immédiatement tapé dans l’oreille: Rebel Soldier.

Après quelques recherches rapides, j’ai découvert qu’il s’agissait d’une reprise d’une chanson écrite durant la Guerre de Sécession, bien que l’auteur exact et le contexte dans lequel elle a été composée en soient inconnus.

Rebel Soldier raconte la détresse d’un soldat confédérés pensant à ceux qu’il aime et qu’il a laissé chez lui, dans sa région natale, loin de la ligne de front où l’attend une mort probable.

Bien qu’écrite lors de la Guerre de Sécession, cette chanson aurait pu l’être durant n’importe quelle autre guerre de l’histoire humaine, tant elle décrit bien ce que chaque soldat un jour confronté à l’atrocité des combats pourrait ressentir. Cela me semble d’autant plus important à partager alors qu’un peu partout en Europe on se prépare aux commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale, une guerre qui, dans la mémoire populaire, fut assurément l’une des plus atroces pour les hommes et les femmes qui l’ont vécue et on pu ressentir ce que ce soldat confédéré à lui aussi ressenti lorsqu’il écrivit ces paroles:

O Polly, O Polly,
It’s for your sake alone,
I’ve left my dear old father,
My country and my home.
I’ve left my dear old mother
To weep and to mourn,
I am a Rebel soldier
And far from my home.

It’s grape shot and musket,
And the cannons lumber loud,
There’s many a mangled body,
The blanket for their shroud;
There’s many a mangled body
Left on the fields alone,
I am a Rebel soldier
And far from my home.

Here’s a good old cup of brandy
And a glass of nice wine,
You can drink to your true love,
And I will drink to mine;
You can drink to your true love,
And I’ll lament and mourn,
I am a Rebel soldier
And far from my home.

I’ll eat when I’m hungry,
I’ll drink when I am dry,
If the Yankees don’t kill me,
I’ll live until I die;
If the Yankees don’t kill me
And cause me to mourn,
I am a Rebel soldier
And far from my home.

I’ll build me a castle on some green mountain high,
So I can see Polly
As she is comes passing by;
So I can see Polly
And help her to mourn
I am a Rebel soldier
And far from my home.
I am a Rebel soldier
And far from my home.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s